RENCONTRE AUTEURS FRANCOPHONES

GABRIEL - Yan Le Vernoy

Regular price $24.00 Save $-24.00
20 in stock

DE YAN LE VERNOY

Dans une salle d’interrogatoire, le FBI pose les questions. Le FBI veut tout savoir.

Face-à-face avec la vérité, Gabriel doit également affronter sa mémoire. Mais au même instant, une explosion survient, puis une autre encore.

C’est la répétition qui génère la vulnérabilité, détruit l’assurance, sape la confiance et terrorise les faibles.

L’Amérique vacille, Miami transpire, New York s’affole, Genève murmure et le passé revient. Alors courir de toutes ses forces, se perdre dans les bras d’une femme, jouer sa vie comme on joue aux dés, s’enfuir pour vivre, s’échapper pour ne pas mourir.

Oui, Gabriel. Cours, ose et aime, mais n’oublie jamais :

Si on n’échappe que rarement à son passé, on n’échappe jamais à son destin…

 

 

Yan le Vernoy est un auteur francophone qui vit à Miami.

Une nuit, quelqu’un est mort. Et à l’aube, j’étais un écrivain.

Ecrire une bio est un exercice délicat. La mémoire n’est pas la première de mes qualités. Etant plus porté sur le présent que le passé, disons qu’avant d’être, j’avais.

J’avais un métier, un chien et une voiture. D’un paradis fiscal à un autre, une vie de bulle de champagne. Une bulle, ça monte et ça explose, c’est dans nature, je crois. En termes de bio, y a-t-il meilleur résumé ? Banquier privé, Wall Street et les grandes fortunes. Faire gagner de l’argent a ceux qui en ont le moins besoin. Y a-t-il un sens à une telle occupation ? Probablement pas. Et comme tout ce qui monte, explose, j’ai explosé.

Alors, une nuit quelqu’un est mort. Et à l’aube, j’étais un écrivain.

Et ce faisant je suis passé d’un auxiliaire à l’autre.

Avant j’avais, maintenant, je suis.

 Ne sachant pas trop qui je suis, disons que je suis quelqu’un.

Être quelqu’un, être un écrivain, c’est déjà pas mal comme destination…

GABRIEL - Yan Le Vernoy
GABRIEL - Yan Le Vernoy